Les fossoyeurs – Victor Castanet


Chronique quasi « télégraphique » sur ce livre extrêmement documenté, absolument édifiant ET terrifiant de Victor Castanet, qui fait beaucoup de bruit.

Ce n’est pas un x ième livre sur les maltraitances en Ehpad. C’est une énorme enquête sur les ehpad gérés par les groupes privés, ici Orpea.
Mon bouquin est hérissé de marque pages- signets. Les groupes privés qui gèrent des Ehpad comme on gère un hypermarché, voire pire, sont tous « marrons ». Certaines ARS (agences régionales de santé) sont impliquées, savent . Preuves pour l’ARS Ile de France. Ce bouquin est REMPLI de preuves, enregistrements, documents « exfiltrés » par des témoins dans toute la chaine de l’organigramme de ces grands groupes dont les plus puissants sont Korian et Orpéa. Les directeurs d’établissements n’ont aucun pouvoir. Ni sur les achats ni sur l’embauche de personnel. C’est affreux. C’est épouvantable.
Par contre les établissements qui ne fonctionnent pas comme ca sont ceux gérés par les Mulliez (Auchan etc) et la plupart des Ehpad publics, et ceux gérés par des associations.
Le système entier est géré par le siège, c’est à dire 3 personnes. Les cadres de santé en régions et la plupart des directeurs d’établissements sont menés par la terreur, l’unique but est le chiffre d’affaire.
Il n’est ni question des résidents et des familles, pour les dirigeants, qui font comme s’ils dirigeaient une usine de petits pois. Pas une once d’humanité pour les employés non plus. Ce sont des « tueurs ». Marche ou crève. Ils renvoient pour faute grave le moindre employé qui les embête. Ou a le culot de réclamer des protections ou des biscottes. Ils inventent la faute, si besoin.


C’est une enquête sur 3 ans avec documents, témoignages, enregistrements que Victor Castanet a collectés pour la Justice. Pour les procès à venir.
Les grands dirigeants et probablement des hauts fonctionnaires du public vont être poursuivis.
Tout le monde est mouillé dans de l’argent sale, argent donné par ces familles pour leurs ainés, qui en sont morts,.
C’est une bombe.

Les témoins sont des anciens cadres de chez Orpea, des anciennes infirmières qui se sont fait renvoyer, aides soignantes, medecins, tous renvoyé pour délit de sale gueule, délit de grande gueule, délit de réclamations, délit d’humanité. et des gens encore en place qui en sont malades. Des gens qui témoignent en leur nom, ou anonymement à leur demande. Des familles. Que des gens effarés.

Les questionnaires de satisfaction des familles dont Orpéa se vante lors des réunions des actionnaires sont pour une bonne moitié écrits par les directeurs ou les cadres : la justification interne est que « de toutes manières les familles ne les renvoient jamais »… alors tout est pipeauté.

Achetez ce bouquin, c’est un concentré d’horreurs. À connaître pour les éviter, si possible, pour nos parents, grands parents ou nous-mêmes.

Ce qui m’a le plus choquée, c’est le management par les menaces, à tous les niveaux. On ne craint pas de pousser les gens jusqu’à la dépression. Marche ou crève, ça pourrait être leur devise.

Les fossoyeurs – Victor Castanet, ed Fayard, 387 pages, Février 2022

21 commentaires

  1. Rarement un livre n’aura autant rebattu les cartes et enflammé les débats. Il faut dire qu’il concerne tout le monde, et sort en pleine campagne présidentielle où la question du vieillissement de la population et de la gestion des aînés se pose de manière de plus en plus évidente.
    J’imagine que d’autres scandales suivront, et il ne faut surtout pas que ce sujet soit éclipsé par d’autres (c’est sans doute ce qu’espèrent Orpéa et autres escrocs dans leur genre).
    Belle chronique en tout cas.

    Aimé par 3 personnes

    • Il y a d’excellents Ehpad dans le public, et dans le réseau associatifs.. il y a quelques documentaires excellemment faits sur le Covid en Ehpad… des bons résultats comme d’être mauvais.. juste de vérifier les réalisateurs… revoir sur youtube l’émission Envoyé spécial de 2018 déjà dénonçant de très gros soucis dans le privè…. et de bons ehpad publics…

      Aimé par 2 personnes

  2. merci pour ce partage, tu as beaucoup de courage, je sais bien que je serais incapable de le lire, même de l’ouvrir.
    Ma mère 96 ans est dans un EHPAD public depuis 2 ans (cela devenait dangereux de la garder à la maison) je leur tire mon chapeau pour leur gestion de la crise COVID aucun décès, peu de contaminations à part ces derniers temps avec Omicron
    En plus elle s’y sent bien car elle se désocialisait après le décès de mon père.
    Je fais confiance mais je reste vigilante 🙂

    Aimé par 3 personnes

    • C’était ardu à lire question finances etc mais ça fout la trouille lorsque tu vois que ceux qui paient 8 000 euros par mois ont moins de confort que dans les Ehpad publics ! Il y a l’exemple de Françoise Dorin morte en deux mois dans l’ehpad le plus cher d’Orpéa, à Neuilly, d’une simple escarre au scrotum pas soignée comme il faut car ils n’ont jamais appelé de medecins… mais c’est fou, quoi. Moi j’ai l’age de la retraite, et ma mère est encore chez elle, heureusement, en ehpad, ça donnerait une mort en 3 mois grand max. Par « glissement ».

      Aimé par 2 personnes

  3. Nous avons un vécu une expérience terrible dans un EPHAD de ce genre (placement d’urgence sur ordre d’un toubib alors que tout était mis en place pour un maintien à domicile). Nous les rendons responsables de la dégringolade (syndrome de « glissement ») puis de la mort de ma belle-mère. Une façade très « bling bling » qui donne une impression de cocon de luxe, mais en arrière-plan : rationnement, personnel quasi inexistant, maltraitance… Un entretien « musclé » avec la responsable nous a vite fait comprendre que cette femme 1/ ne connaissait rien de rien à la gériatrie et n’en avait rien à battre des personnes âgées, 2/ gérait l’établissement comme on gère une entreprise de poisson pané. Le temps de réussir à la sortir de là pour la prendre chez nous et lui trouver enfin une place dans le public, et elle était partie. Trop d’événements déstabilisants pour une personne atteinte d’Alzheimer profond et en état de dépendance… J’aurais pu écrire un livre…

    Aimé par 3 personnes

      • Bravo pour avoir donné un bon aperçu de ce livre. Je ne l’ai pas lu et je ne sais pas si je le lirai… Je le vis depuis trois ans à travers le séjour de ma belle mère chez Korian. Tarifs prohibitifs et services loin d’être au niveau. C’est une honte alors que les ARS sont parfaitement au courant mais tellement acharnés à faire des économies et surtout privatiser le plus possible. Ensuite ce sont les familles qui paient. Ne pas croire que ce sont les riches qui vont chez orpea et Korian. Quand il n’y a pas assez de place dans le public, ils sont à l’affût. 😓

        Aimé par 2 personnes

      • Tout à fait d’accord. J’espère que je n’ai pas donné l’impression de vouloir la fermer… ni de penser que c’était perdu d’avance… Je me suis battu dans mon travail pour éviter à un service public de tomber dans les griffes d’une multinationale. Collectivement, nous avons réussi, ce laboratoire est toujours un établissement public à ce jour. Oui, je crois qu’il est possible de gagner si on s’y met tous. Et ce ne sera pas en mettant quelques inspections à ce genre de groupes qu’on ira dans le bon sens. Il est absurde de payer des maisons de retraites pour des actionnaires à l’autre bout du monde réclamant des rendements à deux chiffres… Merci à vous de donner un éclairage à ce livre utile !

        Aimé par 2 personnes

      • J’ai une amie qui travaille en ehpad public. Elle aime ce qu’elle fait. Mais partout, on manque de personnel. De toutes manières il est temps pour nous, futur vieux, de secouer tout ça pour être surs d’être soignés et entourés d’affection, et non de partir en enfer.

        Aimé par 2 personnes

  4. Pas un livre que je lirais, car trop horrible pour ce que j’en sais, mais une bombe bienvenue.
    Niveau procès au-delà des groupes en questions, certaines agences d’états risque gros aussi pour leur incapacité à prévenir cela ou pour avoir ignoré certaines alertes qui leur ont été transmise.

    Aimé par 2 personnes

  5. Oui c’est monstrueux : c’est le capitalisme carnassier à son pire et le capitalisme devient de plus en plus carnassier dans tous les secteurs ! La rentabilité et les actionnaires. Je crois qu’il est malheureusement temps de ressortir la guillotine !

    Aimé par 1 personne

  6. Je crois que c’est le livre qu’on m’a le plus demandé à la librairie depuis le début d’année ! on est constamment en rupture, ce qui fait que je n’ai pas encore pu y jeter un oeil trop attentif. Mais je dois dire que ça me fait peur tout ça…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s