La soeur de l’ombre – Patricia MacDonald

L’histoire : Lorsqu’Alex, jeune étudiante et fille unique, perd ses parents dans un accident de voiture, elle se croit seule au monde. Mais le testament lui révèle l’incroyable secret de sa mère: alors qu’elle était au lycée, elle a donné naissance à une petite fille mise en adoption par la suite. Alex part retrouver sa demi-soeur Dory… et découvre que celle-ci est en prison pour avoir tué la fille de sa famille adoptive. Dory se dit innocente et, décidée à la croire, Alex mène l’enquête.

Dans la foulée de mes envies de thrillers, j’ai lu celui-ci en deux heures, pour m’aérer un peu la tête après avoir commencé un pavé de SF….et voilà le genre de bouquin qui m’aide! Prenant, bien écrit, pas mièvre, même si on sait qu’avec Patricia MacDonald le livre se finit bien… à la fin. C’est tout ce qu’on demande, un bon suspense, on ne sait pas d’avance ce qui va se passer (ce qui, malheureusement arrive bien trop souvent dans certains polars), ce n’est pas glauque, c’est vraiment très très agréable à lire. Et on ne peut pas le poser avant la fin. Je sais que pas mal de résumés disent que l’auteure est « la reine du thriller familial », ce qui moi, me déplairait, comme qualificatif. Pourquoi pas « la reine du thriller « domestique », pendant qu’on y est ? C’est très réducteur. Ce n’est pas un truc à l’eau de rose comme les Mary Higgins Clark et consoeurs qui débitent à la louche du thriller féminin, (ses 4 ou 5 premiers romans sont excellents, ceci dit), ici Patricia MacDonald est tout de même d’un niveau largement plus élevé. J’adore. Il m’en reste un je crois, que je n’ai pas lu.. ce sera après le livre d’Adam-Troy Castro, à mon avis. N’hésitez pas !

La soeur de l’ombre – Patricia MacDonald, Albin Michel 2013, le Livre de Poche 2014, 352 pages,

4 commentaires

  1. Ou « la reine du polar des ménagères de moins de 50 ans » ? 😜 Je suis comme toi, ce genre de bouquin marre l’esprit. Thilliez, Vargas, ceux que je connais le mieux.

    Aimé par 1 personne

  2. j’aime bien cette auteure même si je n’ai pas lu encore tous ses livres.
    Côté femme (auteure de polars) j’ai eu ma période Patricia Cornwell mais j’ai fini par abandonner (vers le 13e 14e?) car cela devenait vraiment trop violent et Kay parano)
    Elizabeth George mais moins Fred Vargas..

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s