Little girl gone -Alexandra Burt

IMG_4095

Malgré un titre qui fait penser à tant d’autres, ( « petite fille disparue ») que ce soit dans la littérature ou le cinéma, après le début du livre, accrocheur, on plonge tout de suite dans tout autre chose : Estelle est retrouvée dans un ravin, dans sa voiture, et elle s’est tiré une balle dans la tête. In extrémis elle est sauvée, l’angle de tir n’a fait qu’emporter son oreille. Là voilà à l’hôpital, amnésique. Elle ne se souvient de rien depuis qu’elle a compris que son bébé a disparu. Dans son berceau. À 7 mois

 

Je vous mets ici le résumé éditeur : « Que se passe-t-il lorsque le cauchemar de toutes les mamans devient réalité ? Quand elle se réveille ce matin-là, Estelle, comme tous les jours, se rend dans la chambre de sa petite fille de sept mois pour lui donner son biberon. Effarée, elle découvre un berceau vide, une chambre vide : Plus aucun vêtement, plus de jouet, plus de biberon. C’est comme si son bébé n’avait jamais existé. Et la porte d’entrée de l’appartement est fermée à clé, aucune trace d’effraction. Estelle, traumatisée par une dépression post-partum très sévère, met plusieurs jours à signaler la disparition à la police. Très vite, l’absence de preuves jette le doute sur son histoire, et la jeune mère devient le suspect numéro un aux yeux de la police et des médias. Son mari est le plus virulent, révolté depuis des mois par l’attitude bizarre de sa femme. Frustrée, incapable d’expliquer cette disparition, Estelle se lance dans des recherches désespérées Abandonnée de tous, une seule chose la fait tenir : l’espoir fou de retrouver son enfant, et l’intime conviction qu’elle détient la clé de ce qui s’est passé cette nuit-là. Elle va tout tenter pour obtenir des réponses car une mère ne renonce jamais… »

C’est une plongée dans la psychose post-partum d’abord, quand on se rend compte qu’on a un bébé qui hurle nuit et jour, et encore plus lorsque sa maman la prend dans ses bras. Avec son mari, la petite est calme et s’endort. Le mari, justement, qui ne fait que culpabiliser sa femme, qui ne comprend rien à ce qui se passe, et qui n’est jamais là. Et lorsqu’il y est, il la sermonne, la culpabilise, et elle, elle perd le fil, son esprit s’égare, elle a sommeil, elle ne peut pas dormir, ne dort jamais car le bébé hurle non-stop…. Les essais pour la faire dormir, les medecins qui disent « ce sont des coliques, ça va passer » sans jeter un oeil à la mère, qui veut absolument être une bonne mère mais qui sait qu’elle n’y arrive pas. Est-ce elle la coupable ? L’a-t-elle tuée ? 

Et après l’accident, l’enfant toujours disparue, qu’on ne retrouve pas : le mari fait entrer Estelle dans une clinique psychiatrique sans son consentement. Parce qu’il est sûr qu’elle a tué le bébé, c’est ça ou la taule, et lui s’en và. Estelle heureusement est suivie particulièrement par  un psychiatre indien qui va l’aider à surmonter jour après jour ses blocages dûs à l’amnésie.

C’est une amnésie post traumatique et l’auteur nous fait entrer de plein pied dans les pensées et les ressentis de cette jeune femme qui essaie de se souvenir de ce qui s’est passé pendant les moments oubliés.  Lorsqu’elle commence à se souvenir, elle en est terrifiée. Jeune fille paumée, attirée par un homme « sérieux » premiere fois pour elle, et elle raconte l’histoire d’une grossesse pas vraiment désirée d’un mariage à la va-vite décidé par le mari, qui très vite se désintéresse d’elle, et lorsque l’enfant naît, elle n’éprouve pas l’amour qu’elle pensait éprouver. Et c’est si difficile de rester avec un nourrisson, et un mari qui l’isole et la manipule.. bienvenue dans l’enfer d’une mère traumatisée, souffrant d’une dépression post partum, et accusée d’avoir tué son bébé…

Little Girl Gone – Alexandra Burt, editions Denoël Suspense, 2017, 427 pages

11 commentaires

Répondre à Eve-Yeshé Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s