L’amour au temps des dinosaures – John Kessel

IMG_3775

J’arrive dans ce roman, attirée à la fois par le titre et par la couverture.

On se retrouve au Crétacé, en compagnie d’un jeune scientifique paléontologue, Owen Van Nice, qui est en train d’observer le comportement de bébés brontosaures juste sortis de l’oeuf. Il est persuadé qu’il peut augmenter leur intelligence par l’apprentissage chez lui. Dans son époque. Parce que nous sommes en 2060. Il veut emmener une des petites sauropodes de 3 mois, celle qu’il a appelée Wilma. Il peut le faire parce qu’il y a des « plates formes temporelles » un peu partout, et une dans le labo, et la petite unité de recherches implantée là par ses parents richissimes. Ils sont riches en surfant sur les journaux à scandale sur le net, les nouveautés temporelles, les découvertes dans des époques non visitées..

Pour leur fils chéri ils ont fait construire cette unité de recherche au Crétacé, et comme fiston est un peu distrait, ils lui ont implanté une Intelligence Artificielle, la personnalité d’un chef de sécurité, mais en fait c’est plutôt un barbouze. Il chuchote à l’oreille d’Owen quand il sent un problême, il arrive parfois à prendre le contrôle du corps d’Owen s’il faut fuir, ou se battre.. ou ne pas tomber sur des fous ou des escrocs.

Avec son container où Wilma est enfermée, car elle a la taille d’un chien pour l’instant, il se rend sur la plate-forme temporelle pour repartir chez lui en 2060, mais catastrophe, il y a un bug et il se retrouve, lui et son dinosaure, dans un hôtel-palais de Jérusalem du 1er siècle, en l’an 44. Tout a été modifié par les « futuristes » comme lui, qui font du buziness avec les visiteurs temporels, qui veulent aller dans le passé voir l’assassinat de César par Brutus, par exemple. Il’apprend aussi que depuis le début des voyages temporels, Jésus a été kidnappé pendant le procès avec Ponce-Pilate, qui a été grassement payé, et désormais coule des jours heureux au Costa-Rica. Mais il va tomber au milieu de Zélotes voulant se battre contre le pouvoir et contre les voyageurs du futur, et en plus, il va se faire courtiser- c’est la première fois pour lui- par une femme magnifique, qui voyage avec son père. Ce sont deux escrocs qui veulent lui voler le dinosaure, personne n’en n’a encore vu….

Je vous mets ici la 4e de couverture :  « Imaginez un monde où le tourisme temporel est une affaire des plus juteuses. Voire saignante, s’il s’agit, par exemple, d’assister à l’assassinat de Jules César ou là la Crucifixion. Voilà l’univers quotidien du professeur Owen Vannice qui vient de soustraire à son environnement une jeune dinosaure prénommée Wilma. Et alors qu’il compte bien rentrer chez lui, en 2062, Owen se retrouve coincé dans la Jérusalem du premier siècle. Là, alors qu’une révolution menée par Simon le Zélote se prépare, il aura fort à faire avec deux escrocs, la superbe Gene et son père, bien décidés à s’emparer de l’encombrante Wilma… La fin d’un monde est en marche et pourtant la vie est belle »(résumé éditeur)

 

J’ai apprécié la lecture et la folie furieuse de l’auteur. Toutes ces inventions et ces futurs, ces passés, la possibilité d’en faire des bases de loisirs, les histoires d’argent, les « historiques' » ( ceux qui vivent dans leur propre époque, qui sont là chez eux), la folie des Zélotes, ces juifs extrémistes et violents qui font du trafic d’armes avec le futur, c’est completement fou. C’est emmené à 1000 à l’heure, au moins, avec des personnages attachants. C’est tout-à-fait anglais (même pour un auteur américain) avec cet humour caustique, ces détails absurdes, ces folies.

Juste un bémol, pour moi : il y a tant de choses, d’aventures, de possibilités dans ce livre qu’il aurait pu en faire deux tomes… on a à peine le temps de comprendre qu’on est repartis ! Et aussi, l’absence ou presque de dinosaures, Wilma n’étant qu’un prétexte, on la voit un peu, sans plus.

 

L’amour au temps des dinosaures – John Kessel, editions Denoël collection Lunes d’Encre, 343 pages, 2002 pour l’édition française, Traduction Patrick Marcel.

15 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s