SOS, papas en détresse – Gérard Moncomble & Frédéric Pillot

IMG_3022

Voici le deuxième tome de la série « Moi, Suzanne », j’en avais chroniqué le tome 1, « Le Bureau des coeurs » Ici

Première page, qui premet de présenter la famille de Suzanne, écrite par l’auteur et narrateur du livre :

– La famille dont on va lire les aventures possède quatre membres, nettement séparés. Papa et maman d’un côté, Suzanne et Thèrèse de l’autre. Suzanne a douze ans et ses principales activités sont : l’école (elle est en 5e 3), la lecture, la papote entre copines, l’origami, la télé et un Carnet secret qui ne la quitte presque jamais. Il y a des majuscules à Carnet Secret car c’est super important pour Suzanne, même si elle n’y écrit pas tous les jours (seulement quand elle peut). Elle s’occupe aussi activement du quatrième membre de la famille, Thérèse. Thérèse est une chatte de neuf ans, qui passe le plus clair de son temps à dormir sur la couette de Suzanne, mais pas que. Elle mange aussi beaucoup, et s’amuse d’un rien (son pimpin en peluche, les chaussettes de papa, les rideaux du salon). Elle déteste les chiens et le cacao. C’est la meilleure copine de Suzanne. Voilà. On a fait brièvement le tour de la famille. Ajoutons qu’ils habitent une petite maison agrémentée d’un jardin, ce qui permet à Thérèse de s’amuser avec les papillons et à maman de cultiver un petit potager. Papa y joue parfois le rôle de l’épouvantail.

L’histoire commence par un extrait du Carnet Secret, qui n’est pas si secret que ça puisque nous y avons accès.

Aujourd’hui, le papa de Suzanne a reçu un énorme colis du Japon, c’est un cadeau du frère de sa maman. C’est un su-per-be train électrique ! Mais voilà, il prend de la place ! Son père adore, il en loupe mème les repas, jusqu’à ce qu’il ait installé les rails, les wagons.. le seul problème, c’est qu’il est tellement grand qu’il passe dans le salon, la salle à manger, fait le tour de la cuisine, et encore un peu il passait par la chambre de Suzanne, si elle n’ y avait pas mis le holà !!! Il rentre du travail, il se précipite sur son train, refait les circuits, installe la gare, sous les yeux intéressés de Thérèse, le chat de Suzanne,  même sa mère est mise à contribution pour siffler le départ des trains ! Ça agace tant Suzanne qu’elle invite ses copines pour qu’elles voient l’étendue du désastre.. Mais Suzanne a aussi à leur raconter qu’un certain Ulysse, en 4e, lui plait bien. Ses copines parties, elle veut noter tout ça dans son Carnet Secret, mais ! Elle ne le retrouve plus ! Après avoir accusé ses parents, son meilleur ami Raoul,   elle mêne l’enquête.

 

IMG_3222

Et là, sa meilleure amie Lola lui avoue, en pleurant, que c’est elle qui l’a pris, pour lire et apprendre comment ça se passait dans le couple Bruno-Janine ( les parents de Suzanne), parce que chez elle, ses parents se crient dessus, se disputent, claquent la porte : pour tout dire elle a peur que ses parents divorcent. 

Suzanne, escortée de Thérèse, sa compagne féline inséparable, décide d’accompagner Lola chez elle, deux rues plus loin, pour « tâter le terrain », comme elle dit. Et là, il faut se rendre à l’évidence : il y a un problème. Nadège, la maman de Lola vient de partir « faire un tour pour se calmer » et Louis, le papa, est allongé sur le canapé, devant la télé éteinte.  Il est en vacances, dit-il. « En vacances en Juin? « , se demandent Lola et Suzanne..  Il est grognon, et ne bouge pas. Qu’est-ce qu’il se passe ?  Comme le papa de Lola et le papa de Suzanne travaillent tous les deux à la mairie, que les mamans des filles se connaissent aussi, le seul plan possible pour Suzanne est de tout raconter à sa maman. Qui téléphone illico à Nadège, et là on comprend le problème : Louis, le papa de Lola a été « mis à pied » une semaine pour avoir dit des gros mots à Maton, le chef des services municipaux. Et même, peut-être va-t’il le licencier pour faute grave ! 

Quel va être le plan de Suzanne, ou même le plan de sa famille pour rabibocher tout le monde, et faire que Louis réintègre son poste ?

Toujours accompagné d’illustrations mignonnes et marrantes, ce livre à la typographie agréable et amusante, ses pages de carnet, est un régal à lire. Humour, tendresse,  enquêtes, le ton est juste, et attrayant. À partir de 10 ans.

 

 

SOS, papas en détresse – série « Moi, Suzanne » n°2 – Gérard Moncomble & Frédéric Pillot, ed. Hatier Jeunesse, sortie le 2 octobre 2019

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s