Idaho – Emily Ruskovich

IMG_2049

Je suis…… désappointée. Déçue, déçue, déçue.  « Tout ce que publie Gallmeister est super, en général ». je lis ça souvent, mais là c’est non. Parce qu’après « Sauvage », là je tombe de haut. Mais, remarquez, plein de gens ont adoré.. et je viens de passer sur Babelio, il y a quand même des lecteurs qui ont le même sentiment que moi.

Le résumé : Idaho, 1995. Par une chaude journée d’août, une famille se rend dans une clairière de montagne pour ramasser du bois. Tandis que Wade, le père, se charge d’empiler les bûches, Jenny, la mère, élague les branches qui dépassent. Leurs deux filles, June et May, âgées de neuf et six ans, se chamaillent et chantonnent pour passer le temps. C’est alors que se produit un drame inimaginable, qui détruit la famille à tout jamais. Neuf années plus tard, Wade a refait sa vie avec Ann au milieu des paysages sauvages et âpres de l’Idaho. Mais alors que la mémoire de son mari s’estompe, Ann devient obsédée par le passé de Wade. Déterminée à comprendre cette famille qu’elle n’a jamais connue, elle s’efforce de reconstituer ce qui est arrivé à la première épouse de Wade et à leurs filles.

Ça démarre comme un thriller, une petite fille va être tuée. C’est May, on comprend, malgré toutes les ellipses, que c’est la mère qui a fait ça. Et l’autre, June, est portée disparue. À partir de là, on saute sans arrêt entre Ann, Wade, les périodes , 2004 pour le gros premier chapitre, puis 2008, 1985-1986, 1995, 2006, 1999, 1973, 1995, 2007 et j’en passe. Chaque date, un chapitre. Ensuite, on est perdus parce qu’on ne sait pas parfois qui parle, Jenny ou Anne ? Que vient faire ce chapitre sur les vieilles personnes Beth et William? Et la vie en prison de cette Elisabeth, une psychopathe sociopathe qui, si elle est dans la même prison que Jenny, n’a rien à voir avec elle, sauf à la fin lorsqu’elles deviennent colocataires de cellule ? On n’apprend rien malgré tout de Jenny, la mère, ni de son geste. On ne saura pas où est passée la petite June.

Le principal du roman est le comportement de Wade, et l’attention extrême que porte Ann à la démence sénile précoce dont il est atteint à 50 ans, comme son pere et son grand-père au même âge. Démence sénile car aux USA on dit ce mot plutot que de parler d’Alzheimer. Bref. Pas grand-chose, on attend des dénouements qui ne se dénouent pas, et on n’a que l’introspection de personnages secondaires.

J’attendais un chef d’oeuvre, je me suis ennuyée comme rarement. Mais c’est mon ressenti, sur Babelio par exemple, beaucoup de lecteurs l’encensent, ce bouquin. 

Idaho – Emily Ruskovitch ed Gallmeister, 2018. Sorti en Poche cet été.

 

 

 

2 commentaires

  1. Ça avait l’air bien ! Mais c’est vrai que si on ne sait pas ce qui s’est passé, qu’on ne sait pas où est la seconde fille… bref très peu pour moi !! Ou alors ils ont prévu un tome 2 🤨🤨

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s