L’Outsider – Stephen King

IMG_7814

 

Stephen King, on le sait, c’est le Maître. Celui qui a inventé le policier-thriller mâtiné de Science-Fiction et de Fantasy, avec une bonne dose d’horreur et de suspense, parfois gore, parfois juste épouvante. C’est l’inventeur des maisons construites sur des cimetières indiens, qui se révèlent être maudites, etc. C’est un écrivain que j’ai dévoré dans les années 80, puis dont je me suis détournée depuis les Tommyknockers. Des milliers de pages où je me perdais, ou tout me semblait dilué. Et là, j’ai replongé. Avec bonheur.

L’histoire se situe dans l’Oklahoma, un enfant est retrouvé mort, mutilé dans un bois. Tout désigne immédiatement le coach Terry, l’homme le plus aimé de la ville, entraineur de l’équipe des jeunes de base-ball de la ville. De nombreux témoins l’ont vu faire entrer l’enfant dans une camionnette sale, d’autres l’ont vu sortir du bois, du sang sur le visage et la chemise. Les inspecteurs ne l’interrogent même pas : ils décident même de l’arrêter en plein match, devant tous les spectateurs.

Mais. L’homme a un alibi en béton : Il était à plusieurs centaines de kilomètres de là, avec quatre de ces collègues profs, pour aller à une conférence de l’auteur Harlan Coben.

Que faire, lorsqu’on est policier, que les habitants de la petite ville ont bien reconnu le Coach Terry, et qu’en visionnant un reportage sur la conférence d’Harlan Coben dans l’Ohio, on y voit le Coach Terry, posant même une question au fameux auteur de thrillers ?

 

L’équipe de policiers, aidée de l’avocat du coach et d’une détective vont mener une enquête qui les mênera au bord de la folie.

Evoquant plusieurs fois des textes d’Edgar Poe au sujet des doubles, des sosies, effleurant le monde des hallucinations puis le mythe du Croquemitaine, Stephen King a écrit un roman prenant, dès la première minute, on s’attache aux personnages, on essaye de trouver « qui » et on se retrouve sur une voie sans issue, on repart, la construction du roman est très forte. Et remplie de chaleur humaine, malgré tout ! 

L’Outsider – Stephen King, ed Albin Michel, Fevrier 2019, 570 pages, 24,90€ 

7 commentaires

Répondre à stephane.cassin Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s