Helena – Jeremy Fel

 

img_6321

« Kansas, un été plus chaud qu’à l’ordinaire. Une décapotable rouge fonce sur l’Interstate. Du sang coule dans un abattoir désaffecté. Une présence terrifiante sort de l’ombre. Des adolescents veulent changer de vie. Des hurlements s’échappent d’une cave. Des rêves de gloire naissent, d’autres se brisent. La jeune Hayley se prépare pour un tournoi de golf en hommage à sa mère trop tôt disparue. Norma, seule avec ses trois enfants dans une maison perdue au milieu des champs, essaie tant bien que mal de maintenir l’équilibre familial. Quant à Tommy, dix-sept ans, il ne parvient à atténuer sa propre souffrance qu’en l’infligeant à d’autres…  » ( résumé éditeur)

Mon résumé – (sans spoiler) : On découvre un adolescent, Tommy, qui est en train de tuer un chien dans un abattoir désaffecté…. Le ton est donné pour ce thriller assez dérangeant (quoi que si l’on a lu les romans de Jack Ketchum, ce n’est qu’une bluette). On apprend qu’il a tué d’autres animaux, qu’il y prend plaisir, il est en transe. Il veut plus que tout faire la même chose à Tessa, une lycéenne un pru plus âgée que lui, qui l’a humilié devant tout le lycée.

Une amie de Tessa, Hayley, doit partir seule en voiture chez sa tante dans le Missouri, pour s’entrainer avec un pro en vue du Championnat de Golf, sport dans lequel elle brille. Elle vient de voir son petit ami la tromper, sous ses yeux.

Norma, (mère de Graham, 19 ans, Tommy, 17 ans et Cindy, 8 ans), fait des courses dans la petite ville d’Emporio, Kansas, pour trouver LA robe qui mettra en valeur la beauté de sa fille, qui va faire son premier cours de Mini-Miss. 

Tous ces personnages vont se retrouver chez Norma, à la faveur d’une panne de radiateur de la voiture de Hayley.

La maison familiale est grande, isolée, entourée de champs de maïs et de bois inquiétants. Mais avec ce soleil de plomb, pour Norma, boire une citronnade avec cette jeune fille, installées dans des transats sur la terrasse est vraiment délassant, pour l’une comme pour l’autre. La conversation, légère, fait du bien à la mère de famille, qui, entre son sentiment de ne pas être assez bien pour ses amies, et ses seules occupations : faire les repas, conduire les deux derniers à  l’école, tenir la maison et le potager; discuter avec une jeune fille la distrait de sa vie habituelle.

Jusqu’au moment où Hayley est prise de malaise, une insolation, et est installée sur le canapé du salon. Où elle s’endort.

Mon avis :  Prise de dégoût au début du livre, qui veut visiblement se placer tout de suite dans le créneau horreur/terreur/épouvante, l’auteur heureusement écourte cette sensation, une fois amenée…… Chaque chapitre est titré par le prénom d’un des personnages principaux. Ainsi on fait connaissance avec Hayley, 18 ans, avec ses histoires de copines et de boyfriends, puis Norma, 35 ans, la mère de famille, qui tient plus que tout à ses enfants, pour lesquels elle s’inquiète constamment, Graham, l’ainé, qui a l’intention de partir en cachette de sa mère à New York, avec sa fiancée, car ils ont décroché leur place en université, photo pour Graham, arts appliqués pour Amber.. et ces 4 personnages, Tommy, Hayley, Norma et Graham écrivent leur part de l’histoire, chacun à son tour.

Tenant beaucoup de Stephen King, sans forcément en reprendre tous les codes : des monstres vivant dans les hauts maïs, des horreurs vivant dans les cauchemars d’enfants, une ambiance de plomb, on découvre un thriller très bien amené, passionnant; un auteur français qui assoit là son titre d’auteur de thriller, de fantasttique, après son premier romain « Les loups à leur porte ».  Aucune longueur malgré le nombre de pages (730), une fois rentrés dans le livre, on ne le lâche plus. Jérémy Fel remet à leur place certains auteurs qui auraient pu rester à ce niveau, comme par exemple Maxime Chattam, qui écrit des pavés avec un tiers de remplissage dedans. Et hop, voilà pour lui.

Bref, totalement, j’adore.

Helena – Jeremy Fel, ed Rivages, 734 pages, Août 2018, 23 €

3 commentaires

Répondre à jostein59 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s