Ma grande – Claire Castillon

IMG_2593

Claire Castillon est une écrivaine française, née en 1975. Elle vit à Paris. Elle a un Deug en littérature. En 2000, elle publie son premier roman, « Le grenier ».
Depuis, elle a publié de nombreux ouvrages et aussi des recueils de
nouvelles. Son livre  » Insecte » a été traduit en 20 langues.

Ce roman, narration d’un homme qui dit dès le début qu’il a tué sa femme, est un nouvel éclairage sur les relations toxiques qui prennent place parfois dans un couple. Une femme cette fois, qui maltraite psychologiquement son mari, pendant 14 ans. Qui l’empêche de vivre. Qui lui interdit d’écrire, de sortir, de voir ses amis, sa famille ; qui le tient prisonnier encore plus dès qu’ils ont un enfant. Il n’ose pas répliquer, parce que ça sera encore pire. Il n’ose pas dire son avis. Il n’ose pas la contredire. Elle, elle s’en donne à coeur joie :
« Artiste incapable, écrivain raté, pauvre type, pauvre con, fifils à sa maman, femmelette, fiotte. »
Elle lui donne des ordres, l’oblige à faire les tâches domestiques, Elle garde les moyens de paiement du couple : il doit demander..
Mais pourquoi reste-t’il ?? Il est parti plusieurs fois. Mais revenait toujours, après qu’elle l’ait harcelé de coups de fil, de promesses. Et puis, il y a sa fille. Qu’il ne veut pas laisser seule avec « cette femme » perverse et méchante…..

Ce récit, surprenant au début car il lui parle, à elle, il dit « tu », mais refuse de dire son nom. Il voulait écrire, il fait ce récit de la violence conjugale. De son couple. Depuis la rencontre. Il dit tu, il dit ma grande, car c’est ce mot d’amour qu’elle aimait, au début, au tout début. Jusqu’au bout, il l’appelle ma grande.

Mon avis : Ce livre m’a tellement emportée dans ce tourbillon de mots, de phrases courtes, claires, vives, dans cette ambiance de perversité d’une femme dans sa façon de détruire son mari, qu’on ne peut que tourner les pages fiévreusement… Estomaquée que j’étais, des détails, des conversations, des mensonges, dans la soumission obligée de cet homme, j’ai lu ce livre d’une seule traite, la nuit dernière.
Je le recommande, il est important de savoir que la violence domestique et psychologique, ça existe. Et que Claire Castillon l’a ici brillamment exposée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s