Vivre Ensemble, de Emilie Frèche

Il est temps que je parle du livre de Émilie Frèche, publié en Aout dernier. Ce bouquin a failli ne pas sortir. Severine de Rugy ( oui la femme de.) a obtenu seulement de pouvoir mettre un encart dans chaque exemplaire de ce livre. Encart ci-dessous.
Ce livre débute avec la rencontre de l’auteure avec son compagnon actuel, sur fond d’attentats du 13 Novembre 2015. Vaguement évoqués, de loin, l’auteur parle d’elle en tant que « Déborah », à la 3e personne. Mais le buzz médiatique avec les de Rugy, et elle avec son compagnon (Jérôme Guedj, autre homme politique) font qu’on sait désormais qu’elle raconte des évènements vécus.
L’origine du roman est l’installation de ce nouveau couple dans un nouvel appartement, elle avec son fils de 13 ans, lui, seul sauf un week-end sur deux où il aura aussi son propre fils, 10 ans.
Entrecoupé d’allusions aux attentats, vagues, d’allusions aux problèmes des migrants dans la Jungle à Calais ( ce n’est pas elle qui le vit, c’est son compagnon dont elle s’approprie les récits).
Le problême, pour elle, c’est le petit. Ce gamin qu’elle ne connait pas, et qu’elle déteste au premier regard. Pas seulement parce qu’il est le fils de l’autre femme, mais elle le dépeint comme fou, monstrueux, ( alors qu’à 10 ans un gamin qui ne range pas ses jouets, qui laisse des serviettes mouillées à la salle de bains, et moult détails minuscules de ce genre, c’est NORMAL). Elle appelle elle-même des psys, fait des rêves où il la tue, où il agresse son fils..
Cette haine pour un enfant de 10 ans est extrêmement choquante.
Les mots dont elle qualifie la mère de cet enfant sont choquants.
Ce livre est juste rempli de ce garçon et de la haine qu’elle a de ses activités ou mots d’enfant de 10 ans.
On dirait, vu que le compagnon père de l’enfant est quasi absent, qu’elle est obligée d’accueillir, seule avec son fils, un monstre, un terroriste, ou un loup-garou.
Ce livre est une abomination contre cet enfant.
Du style de ce livre, rien à dire, ni en bien ni en mal, elle raconte comme en vrac les faits. Réels comme inventés, retournés, diabolisés.
C’est moche, de se venger de cette manière, sur l’enfant, de l’ex de son compagnon.
C’est très moche.
Ce bouquin est juste une « curiosité ».
L’écrivaine, je ne l’ai pas vue.
Le « vivre ensemble » non plus. Au contraire.
Voilà ce que j’en dis.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s