Des Astres – Séverine Vidal

J’ai acheté ce livre pour son titre… car souvent je dis :  » Ma fille, cet Astre »…. donc une fois de plus je suis partie à l’aventure…. sans connaitre rien de l’auteure… mais en fait d’après Babelio, Séverine Vidal a écrit 123 livres… dont l’histoire, les textes de la BD « Le plongeon » ….chroniquée en Janvier dernier, et d’après ce que j’ai trouvé, elle écrit surtout pour la jeunesse.


En ouvrant le roman on fait la connaissance de Pénélope, jeune femme assez effacée, professeur de Français dans un collège, venant souhaiter l’anniversaire de sa mère chez elle. Elle est consciente que le cadeau qu’elle apporte ne plaira peut-être pas à sa mère, c’est une theière d’une marque connue, assez chère. Lorsque le cadeau est déballé, effectivement sa mère la remercie et lui dit « donne-moi le ticket de caisse, j’irai l’échanger contre autre chose » et à la réflexion lui dit, en posant la théière par terre près de la porte d’entrée : « Tu iras toi-même, tu me rapporteras plutôt un bon d’achat ». L’ambiance est là, déjà. Cette relation à sa mère toxique a démoli l’estime que Pénélope aurait pu avoir d’elle-même.. Dès le début de sa vie, sa mère lui ment, part dans des délires, invente des choses, et surtout, veut que sa fille lui appartienne. Elle a presque réussi… sauf qu’après une histoire qui a très mal fini, Pénélope se retrouve enceinte. Juste au moment où son amoureux la quitte, et qu’elle-même a trouvé la force de s’éloigner de sa mère.

Elle vit sa grossesse seule, en appréciant chaque moment. C’est une petite fille, elle s’appellera Garance. Mais au moment où l’accouchement arrive, paniquée, elle appelle…. sa mère, au lieu d’appeler le père de l’enfant qu’elle va mettre au monde. Et sa mère, telle une pieuvre, arrive et l’empêche d’avoir la possibilité de réfléchir, lui serine que jamais elle ne sera capable d’élever un enfant, qu’elle -Pénélope- ne sait rien faire dans la vie sauf si elle, sa mère, ne gère pas tout…….et l’oblige à abandonner sa petite fille, l’oblige à accoucher sous X. Pénélope est de nouveau prise dans la toile, privée de sa fille et de toute volonté propre.

Dans une deuxième partie, on rencontre Romane, 17 ans, ado heureuse, joyeuse, aimée par ses parents adoptifs qu’elle adore, entourée d’amis, et qui un jour, juste par curiosité, demande la possibilité de rencontrer sa mère biologique, juste pour savoir pourquoi elle l’a abandonnée. On comprend que c’est la fille de Pénélope. Va-t-on assister à des retrouvailles ? De quel genre ? Qu’est devenue Pénélope pendant toutes ces années ? Je n’en dis pas plus pour ne pas gâcher le suspense, car c’est un livre qu’on ne peut pas lâcher. Je l’ai lu d’une traite, en une après-midi et une soirée. Ces trois générations de femmes ont-elles le gène de la toxicité, ou bien peut-on en sortir ?

J’ai beaucoup aimé. Style simple, entraînant pour Romane, sombre pour Irène, la mère de Pénélope, il y a de quoi réfléchir…

Des Astres – Séverine Vidal, ed Sarbacane, 2019, 234 pages.

4 commentaires

Répondre à Oceane Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s