La fille dans les bois – Patricia Macdonald – minichronique.

L’histoire :

Cela fait quinze ans que Blair n’est pas retournée dans la ville de son enfance. Depuis que sa meilleure amie, Molly, a été assassinée… Mais l’état de Céleste, sa sœur, atteinte d’un cancer, ne lui laisse pas le choix.
« J’ai fait quelque chose de mal » : sur son lit de mort, celle-ci lui révèle que l’homme qui croupit en prison pour le meurtre de Molly est innocent. Pour preuve, elle était avec lui le soir du crime. Mais comment avouer à leur père, un raciste haineux, qu’elle avait une relation avec un afro-américain ?
Blair lui promet de le faire libérer et, pour cela, de trouver les preuves dont la police a besoin. Elle se lance alors dans une enquête douloureuse pour comprendre ce qui s’est vraiment passé cette nuit-là, lorsque le corps de la petite Molly a été retrouvé dans les bois, non loin de sa maison…

Ceci est une mini chronique. Voire une micro-chronique. Je procrastine d’une force ! J’ai 5 chroniques en rade, voyez. Suis-je paresseuse, ou alors mes migraines me grillent bien les neurones, est-ce que j’attends le vaccin ? Je ne sais pas. Je procrastine même pour monter l’arbre à chats pour Soyouz et Titi. Qui ont usé le précédent.

Patricia Macdonald, je la lis depuis… au moins 25 ans, et je ne lui connais pas de livre raté. Ceci dit, je l’avais un peu oubliée ces dernières années, et je suis en train de réparer ça. L’histoire est très prenante, les personnages aussi, dans leur misère ou dans leur solitude, les souvenirs font partie du suspense. Très bien écrit, je l’ai dévoré en deux jours et malgré la migraine, c’est dire ! C’est vraiment accrochant, je vous le conseille, et je ne vous conseille pas le Harlan Coben, en même temps. Ça me permet de voir la différence entre un bon thriller et un mauvais, une bonne histoire et un pneu crevé (désolée ça m’est venu comme ça), et moi je vais fouiller Babelio à la recherche de possibles autres thrillers de Patricia Macdonald que j’aurais loupés. C’est une valeur sûre, et c’est étonnant, cette constante. C’est le contraire des romans de Sophie Kinsella qui est très inégale. Mais elle n’écrit pas de thrillers, elle, mais je l’aime bien. Chronique à venir.
Si vous voulez un livre distrayant et prenant, en livre de poche pour le confinement, allez-y!


La fille dans les bois – Patricia Macdonald, ed Albin Michel 2018, le livre de poche 2019, 375 pages

7 commentaires

  1. il y a longtemps que je n’ai pas lu roman de Patricia Macdonald alors pourquoi pas?
    j’ai aussi beaucoup de retard dans mes chroniques et aussi dans mes lectures, petit coup de mou en ce moment, la concentration et la motivation me fuient un peu 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s