Prends ma main – Megan Abbott

IMG_3487

Toute petite chronique également pour ce thriller impeccablement documenté et troussé, d’une auteure que j’ai découverte avec « Fièvre » et ensuite tous ces autres romans, qui mettent en scène des adolescents avec leurs amitiés toxiques et sombres.

Jeune chercheuse en physique, ambitieuse et intelligente, Kit est sur le point d’obtenir le poste de ses rêves. Une nouvelle recrue vient troubler ses plans. Sa rivale n’est autre que son ancienne meilleure amie du lycée, Diane, qu’elle a essayé d’oublier depuis dix ans, hantée par le secret qu’elles partagent. La compétition menace de les détruire.

Dans un labo de recherche très renommé, Kit travaille en neuro chimie sur les réactions chimiques du cerveau humain.. Le docteur Lena Severin est un ponte en ce domaine, et elle décide qu’elle donnera trois places aux meilleurs de ses chercheurs pour intégrer un programme de pointe : la recherche sur le Trouble Dysphorique Prémenstruel, le TDPM, qui serait l’explication de la propension à rendre certaines femmes pire qu’hystériques : des psychopathes. La seule solution était d’ôter les ovaires, carrément. Les meilleurs chercheurs sont prêts. Kit travaille dans ce labo depuis 17 mois, seule femme. Et elle apprend qu’une place est déjà prise : Severin a débauché une chercheuse d’un labo concurrent, Diane Fleming. Mais Diane est une amie d’enfance de Kit, la différence entre elles est que Diane est malheureuse mais richissime, Kit est heureuse mais travaille dix fois plus que les autres, avec une Bourse d’État. Elles sont les deux meilleures. Mais Diane a avoué, lorsqu’elles avaient 17 ans son plus noir secret. Et elles ne s’étaient jamais revues.

Chapitres titrés « Avant » et « Maintenant », on comprend peu à peu quelles mécaniques font avancer ces filles vers leur destin, qui va se jouer là.

C’est parfaitement maîtrisé, avec une écriture fluide qui sert le récit, et extrèmement documenté sur la vie dans ces labos de chimie, dans les labos de pointe, avec des « Docteurs » célèbres, séduisants, femmes et hommes. C’est une course à l’excellence qui est disséquée, avec l’angoisse qui s’abat dès l’annonce de l’arrivée de Diane.

un thriller PARFAIT

 

Prends ma main – Megan Abbott, ed. du Masque, Janvier 2019, 345 pages 21,50€

9 commentaires

  1. Habituellement je n’aime pas trop les thrillers, mais celui-là m’a vraiment emmené. Comme tu le dis c’est une dissection de la course à l’excellence, et il y a un moment où on se concentre encore plus sur la compétition entre femmes. Excellente découverte.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s