L’albatros – Nicolas Houguet

IMG_0293

Un peu sur l’auteur : Nicolas Houguet né à Auxerre en 1978 , il est chroniqueur littéraire et écrivain. Handicapé moteur, c’est par livres ou films interposés qu’il a appris à aimer le monde. Après avoir obtenu sa maîtrise de lettres modernes avec un mémoire consacré à Baudelaire, il a publié son premier livre « L’Amérique que j’aime » (2004) chez l’Harmattan. Il a alors réalisé que la culture ne se bornait pas à un domaine particulier. Il a choisi d’écrire des poèmes, des critiques, des nouvelles. S’intéresser autant à Ellroy qu’à Baudelaire, à Quentin Tarantino qu’à Ingmar Bergman, à Beethoven qu’à David Bowie. Il a continué d’explorer des destins, entre ceux qui agissent et ceux qui n’agissent pas (dans son recueil de nouvelles « La salade et le cassoulet », paru aux éditions le Manuscrit en 2007) ou en évoquant des personnages qui osent remettre leur vie en question (« Redemption songs et autres nouvelles », chez le Manuscrit en 2010). Il écrit également régulièrement des articles à propos de musiciens, de concerts, de cinéma et de culture sur son blog, « L’Albatros », très suivi, qui lui vaut de nombreuses invitations

 

« Mardi 20 octobre 2015. À l’Olympia, la foule se presse pour aller écouter Patti Smith. Nicolas emprunte une coursive, fait rouler son fauteuil jusqu’à l’ascenseur et s’installe au milieu des gradins, au-dessus de la table de mixage – « absurdement placé, comme toujours ». C’est la première fois qu’il se rend seul à un concert. Dans la fosse, invisible, se trouve celle qu’il a aimée et qui est partie.
Soudain, Patti Smith entre en scène. Elle a soixante-huit ans, la puissance des sorcières, le regard sauvage. Gloria ! Sa voix est un ciel dans lequel Nicolas s’élance les yeux fermés. Il y retrouve l’enfance, les peines et les joies, les chers disparus, les histoires d’amour, les rêves d’un corps empêché. Il y retrouve tous les poètes, les chanteurs et les écrivains qui lui ont donné une place dans le monde. Il s’y retrouve lui. Autobiographie musicale, poétique et anticonformiste. » Résumé Éditeur

La première partie me paraissait prometteuse : les chansons du concert de Patti Smith servent de fil rouge. Et à chaque chapitre il détaille les paroles, la gestuelle de Patti Smith, sa façon de « faire de la magie », d’être chaman, tout ça revient sans arrêt. Son histoire d’amour terminée avec E., Baudelaire, sans arrêt, son enfance.. puis de nouveau une chanson de Patti Smith…

La première partie, ça allait, malgré le fait que je ne connaisse pas Patti Smith (à part Before the Night(, sa vie, son oeuvre) et donc je perds beaucoup des intentions du livre. Mais à force de changements de sujet avec Patti Smith omniprésente, j’ai commencé vers la moitié du lire à sérieusement m’ennuyer..

J’ai abandonné.

L’albatros – Nicolas Houguet, ed Stock, mars 2019, 227 pages, 17,50€

3 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s