Les âmes silencieuses – Mélanie Guyard

IMG_9141

1942. Héloïse Portevin a tout juste vingt ans lorsqu’un détachement allemand s’installe dans son village. Avides d’exploits, son frère et ses amis déclenchent un terrible conflit. Pour aider ceux qu’elle aime, Héloïse prend alors une décision aux lourdes conséquences…
2012. Loïc Portevin est envoyé par sa mère au fin fond du Berry pour y vider la maison familiale après le décès de sa grand-mère. Loïc tombe sur une importante correspondance entre cette dernière et un dénommé J. Commence pour lui une minutieuse enquête visant à retrouver l’auteur des lettres.
Entre secrets de famille et non-dits, Loïc et Héloïse font chacun face aux conséquences de leurs décisions, pour le meilleur… et pour le pire. (Résumé Éditeur).

Je remercie ici Babelio et les Editions du Seuil pour m’avoir permis de découvrir ce livre en avant-première. 

Ce livre s’ouvre sur un très dur prologue, daté d’ Août 1944 sur une scène infiniment violente. Une jeune fille, Héloïse, est face à son père, dans la grange surchauffée, c’est un fermier dur et taiseux. Et on entend des cris au-dehors, des mots d’une violence extrême, et ce père, entendant la foule au-dehors, tapant sur le bois de la porte, en colère contre sa fille terrorisée, la traîne par terre, ouvre la porte et la jette au milieu de la foule en furie.

Le chapitre un  est daté de 2012, et l’on découvre Loïc, 35 ans, au milieu de son divorce, obligé de faire une thérapie parce qu’il a défoncé le nez d’un de ses collègues, après avoir surpris les ébats de celui-ci avec sa femme Coralie. Il n’a plus de femme, plus d’emploi, plus de logement, et il est revenu piteusement vivre chez sa mère. Et y retrouve son jeune frère, Gaëtan, 25 ans. Loïc n’est pas encore capable de rechercher un travail. Il est toujours dans la haine de l’amant de sa femme. Il erre un peu dans Paris, rentre chez sa mère, qui propose « pour l’occuper », d’aller dans le Berry pour vérifier l’état de la maison de sa grand-mêre, qu’il n’a pas beaucoup visitée. Décédée il y a peu, elle a tout transmis à sa fille, et celle-ci voudrait vendre. Il faudrait sortir tout ce qu’il y a dans la maison pour les futurs acheteurs.

Maussade, Loïc se met en route vers cette maison à vider. Et vers des secrets de famille.

Entremêlés, les chapitres sur la vie d’Heloïse entre 1942 et 1952, et ceux sur Loïc, parti sur les traces de cette grand-mère quasi inconnue, entre 2012 et 2013. Les personnages sont tout de suite très attachants. Aussi bien ceux de l’époque de la guerre, que ceux de 2012. Le style même est extrèmement subtil, opposant le langage presque parlé, plein d’humour et d’autodérision de Loïc au langage calme et simple, peu libre, d’Héloïse, et de sa famille. L’auteure sait distiller ce mystère qui s’épaissit, tout en ne laissant que de très fragiles indices qui mènent à la fin de l’histoire, à la levée des secrets si cachés dans cette famille de taiseux.

Je trouve ce livre, Les âmes silencieuses, magnifique de justesse, de retenue, juste des braises qui allumeront un grand feu dans les âmes. J’ai lu d’une traite ce livre, sans pouvoir m’arrêter. Mélanie Guyard est une magnifique conteuse et un style impeccable, qui nous emporte.

Gros coup de coeur !  

L’auteure : Mélanie Guyard est professeur de biologie en région parisienne. Elle a publié sous le pseudonyme d’Andoryss une dizaine de bandes dessinées (aux éditions Delcourt) et plusieurs romans jeunesse.
Les Âmes silencieuses est son premier roman en littérature adulte.

Les Âmes silencieuses – Mélanie Guyard, editions du Seuil, mai 2019, 18,90€

9 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s