Trouver l’enfant – Rene Denfield

IMG_8285

 

Il était une fois Naomi, dont le métier est de retrouver les enfants disparus. Naomi a presque trente ans, et pour chercher les enfants, elle s’appuie sur les sensations et les peurs de son propre passé dont elle ne se souvient que de bribes : elle-même a vécu avant ses 8 ans une de ces choses terribles qui font qu’elle a tout oublié de sa petite enfance, et a été recueillie par une vraie maman adoptive.

Il était une fois Jerome, venant d’une tribu indienne, abandonné à la naissance, recueilli quelques années plus tôt par la même maman adoptive.

Il était une fois Madison, disparue à l’âge de 5 ans alors que ses parents, son frêre et elle, étaient allés dans la montagne choisir leur sapin de Noël. Trois ans plus tard, les parents désespérés font appel à Naomi pour retrouver la petite fille. Cette petite fille qui aimait tant les contes russes.

Il était une fois l’Oregon, la forêt nationale de Skoolan, les terres sauvages et les montagnes couvertes de neige, les vallées où jamais les étés ne viennent, avec des villages presque abandonnés, des usines perdues et démolies, et surtout des trappeurs. Des hommes des montagnes, méfiants, qui vivent de peu. Et des criminels.

Il était une fois la Fille de Glace, une petite fille secourue alors qu’elle mourait, gelée.

Au milieu de ces bribes de contes, Naomi, qui a décidé de faire de la recherche d’enfants disparus son métier, s’appuyant sur ses intuitions et sur tout ce qu’elle a appris en formation, est tourmentée par des cauchemars de son enfance. Qui l’aident, en fait, à trouver de la force dans ce qu’elle fait. Et elle en a déjà retrouvé, des enfants. Quelquefois morts, d’autres, vivants aux mains de leurs kidnappeurs.

Dans ce roman policier, noir et blanc de neige, se croisent des gens d’une grande bonté, d’autres, malheureux jusqu’à la folie, certains méfiants mais tranquillisés par la facilité qu’a Naomi à approcher chaque personne sans la juger.

Ce roman pourrait être un conte. Mais c’est aussi la douleur et les horreurs. C’est un roman marquant, parce que d’un style peu courant : le noir, le blanc, la neige, les rochers, les cabanes de boue et de rondins, la pureté de l’enfance, la noirceur de certains hommes… C’est absolument formidable. Autant le suspense que les histoires et les personnages, tous très attachants. Gros coup de coeur. Je le conseille à tout le monde.

L’auteure : Rene Denfeld, née en 1966,  est auteure, journaliste et enquêtrice spécialisée dans les peines de mort. Elle a collaboré à The New York Times Magazine, The Oregonian et The Philadelphia Inquirer. « En ce lieu enchanté » (The Enchanted, 2014) est le premier roman de cette auteure déjà primée et reconnue aux États-Unis pour ses ouvrages de non-fiction. Trouver l’Enfant vient d’être publié en france. Rene Denfeld vit à Portland dans l’Oregon.

 

Trouver l’enfant – Rene Denfeld, Rivages Noir, février 2019, 298 pages, 21,89€

9 commentaires

Répondre à Antigone Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s