L’erreur – Susi Fox

img_6141

Nous sommes en Australie. Le récit commence lorsqu’un couple de quarantenaires, Sasha et Mark, rentrant d’un dîner chez des amis, heurte un kangourou avec leur voiture. Ce choc va provoquer chez Sasha, qui est enceinte, un début d’hémorragie. Elle se réveille à la clinique, ne se souvenant de rien. Son mari n’est pas là, elle a très mal au ventre, et l’infirmière qui rentre dans sa chambre n’a pas l’air commode, et si elle dit à Sasha qu’elle a eu son bébé, et qu’elle a subi une césarienne, elle lui dit également que son enfant est un petit garçon, né prématurément, et qu’il va bien.

Sasha est absolument dévastée, elle ne se souvient de rien, et pire, c’était une petite fille qu’elle attendait. Son médecin l’a confirmé au cours des dernières échographies. Elle demande à voir son bébé : on le lui refuse, elle doit se reposer et ne peut bouger pour aller à la nursery pour voir son bébé en couveuse. Elle continue à dire que non, son bébé n’est pas un garçon, c’est une petite fille qui va s’appeler Gabrielle.

Le lendemain seulement elle est autorisée à aller voir son enfant, en fauteuil roulant,  avec son mari.  Autant Mark est ravi, autant Sasha est abasourdie de voir ce minuscule enfant qui ne semble pas en bonne santé, qui ne lui provoque aucun sentiment d’amour maternel, mais plutôt la rebute : la couleur de sa peau, la forme de son visage, de son crâne, immédiatement elle dit qu’on s’est trompé, d’enfant, de bracelet d’identité, de dossier, elle veut sa fille.

Mark, les médecins et les infirmières vont essayer de lui faire entendre raison, mais Sasha est convaincue qu’il se passe, qu’il s’est passé quelque chose. Une erreur. Une horrible erreur. Elle cherche de l’aide, essaie de poser des questions, d’enquêter, et on la croit dérangée…..

 

Mon avis : J’ai été prise dans ce thriller psychologique dès la première page. L’expression à la mode est « c’est un véritable page-turner ». C’est vrai, on ne peut pas poser ce livre avant la fin.

Mais la fin, parlons-en (sans spoiler) : la fin est nulle. Bizarre. Incohérente. Des tas de questions, soulevées dans l’intrigue, ne trouvent aucune explication. C’est dommage car le bouquin, jusque là, était bon. La fin est tout bonnement ratée. Mal foutue. Débile. Personne de sensé ne peut y croire. Dommage.

L’erreur – Susi Fox, Fleuve Noir, 360 pages, Janvier 2019, 19,90 €

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s