La vérité sort de la bouche du cheval (Meryem Alaoui)

Sur les trottoirs de Casablanca, une prostituée raconte son histoire à une hypothétique journaliste.

Elle vit dans une chambre sans confort, avec sa fille, encore petite, et une autre prostituée, qui va dévoiler son histoire.

 

Eh bien, je n’ai pas aimé, du tout.

J’ai été dégoutée dès le début. Aucun écoeurement ne nous est épargné.. je me souviens du scandale à la sortie de « Baise-moi » de Virginie Despentes , et ici il n’y a même pas de revendication de scandale. Franchement, écoeurée pendant les 50 premières pages, puis ensuite j’ai dû m’avouer vaincue par l’ennui. J’ai laissé tomber à la moitié, merci bien.
Mots que ça m’inspire : dégoût et ennui.

Editions Gallimard, Juin 2018, 21 €

IMG_1029

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s