Le club Jane Austen – Karen Joy Fowler

IMG_9799

 

 

« En ce début de XXIe siècle, un club singulier voit le jour en Californie. Comme d’autres jouent au bridge, cinq femmes et un homme se rencontrent régulièrement autour de l’œuvre de Jane Austen. S’ensuit une sublime chronique sur l’air du temps où la voix de la plus grande romancière anglaise vient éclairer l’éternelle tragi-comédie des sentiments, et son tourbillon de rencontres, d’épreuves, de séductions et de jeux entre l’impossible et le possible que seul peut dénouer l’amour. Car, comme vont le découvrir les membres du club, il n’est peut-être de plus belle fiction que la plus ordinaire des vies.
Avec Le club Jane Austen, aux conversations tour à tour enjouées, intelligentes et anodines, Karen Joy Fowler nous offre un roman délicat et réussi, qui célèbre le bonheur de la lecture. »            Voilà le résumé de l’éditeur.

Je suis très déçue -pas de n’avoir pas trouvé vraiment Jane Austen, comme la plupart des lecteurs sur Babelio- mais des histoires de vies de ces dames du club, on les suit une à une, de l’enfance jusqu’à cette année, et ceci est régulièrement interrompu par des citations de Jane Austen, pendant que ces dames se soûlent avec toutes les bouteilles de la maison. Franchement ! Karen Joy Fowler est l’auteure de « Nos années sauvages » une petite merveille, et ici on s’ennuie dans les vies de ces dames, en attendant qu’il se passe quelque chose.

Le seul truc intéressant est le « Guide du lecteur » par Martin Amis, à la fin du livre, qui résume les livres de Jane Austen. Je suis au désespoir de dire que j’ai passé six heures à m’ennuyer. Pourtant je connais Jane Austen ! Je ne suis pas fan absolue, mais je connais. Et je ne vois pas du tout POURQUOI l’auteure a pensé à Jane Austen, qui est la plus anglaise des écrivaines, pour des vies de femmes américaines, et pourquoi ce titre qui a trompé tout un tas de lecteurs.

 

Le club Jane Austen – Karen Joy Fowler, 2004, ed 10/18, 350p.

4 commentaires

  1. Merci pour ton avis qui nous permet de ne pas acheter un livre qui semblerait, supposément, parler de Jane Austen. En plus, le résumé m’a immédiatement mis en tête Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates, même si je suis certaine que les deux sont bien différents, tant sur la qualité littéraire que sur l’intrigue.

    Aimé par 1 personne

  2. En grande fan de Jane Austen, j’ai tout de suite été attirée par le titre, mais d’après ta chronique, je vais passer mon tour. Le roman n’a pas l’air folichon et rien de mieux qu’une histoire ennuyante pour provoquer une panne de lecture…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s